La fête des motards prend de l'ampleur (article journal sudouest 5/10/11)

La fête des motards prend de l'ampleur

 

 Deux kilomètres de file de motos, trikes et sides ont pour la balade en Dordogne et Lot-et-Garonne.  Photo B. D.

Deux kilomètres de file de motos, trikes et sides ont pour la balade en Dordogne et Lot-et-Garonne. Photo B. D.

 

Samedi et dimanche, 900 monstres pétaradants ont investi le centre-bourg de Saint-Avit-Saint-Nazaire. La fête des motards qu'ils rejoignaient se voulait avant tout caritative puisque les bénéfices réalisés seront reversés à Aladin 33, chapeautant l'association : « Rêves d'enfants malades ».

La foule, venue en masse rencontrer ces motards du cœur, aura pu s'imprégner de l'ambiance bien particulière qui régnait sur le site sportif Marcel Duchant. À quelques encablures du clocher de la cité, c'est un véritable camp d'aficionados de la moto qui s'animait avec une trentaine de stands en périphérie du stade de foot, recomposant le monde de la moto, de la bécane à l'habillement, via les us et coutumes des bikers et autres routards.

De Monbazillac à Duras

Le samedi, une première horde rugissante de 600 motards prit le départ en début d'après-midi pour un périple périgourdin. Une file longue de 2 km sillonna donc la Dordogne toute proche avec une halte au château de Monbazillac. Sous un soleil resplendissant, les motards firent sensation et surent, à leur retour sur le site, animer la soirée dont chacun gardera en mémoire l'excellente prestation du groupe Uzlagom.

Après une nuit de liesse, c'est au matin du dimanche une virée en Lot-et-Garonne qui a emmené l'immense cortège au milieu des coteaux viticoles, en s'offrant une pause au château de Duras.

La pause déjeuner fut l'occasion d'un immense rassemblement dans les murs de la bastide foyenne, avec l'apéritif offert par la municipalité de la cité.

En 2012

Cette fête caritative prend indiscutablement une ampleur considérable. Les bénévoles des Motorigoles , quelque peu débordés, surent assurer au mieux cet accueil généreux.

L'appui de la commune, de sa municipalité, d'Aladin 33 et celle des partenaires ont été de tout premier ordre. Quant aux retombées économiques, elles auront certainement satisfait la région durant deux jours.

Pour l'édition 2012, compte tenu de l'impact de cette manifestation, le recours à des appuis tels que celui de la CdC et d'instances nationales ne seront pas de trop.

Bernard Delage

 

Monbazillac · Duras · Dordogne

 



06/10/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres